Comment choisir le bon harnais pour son chien ?

Dernière mise à jour : 6 févr.

Faut-il plutôt choisir un collier ou un harnais ? Quel type de harnais ? Pour telle ou telle activité ? Ce sont des questions qui me sont posées très régulièrement !


La première chose à prendre en compte est que, peu importe si vous choisissez un collier ou un harnais, le plus important est que votre chien sache marcher en laisse. S'il tire, il y aura des dégâts (blocages ostéopathiques premièrement, et pouvant s'aggraver au fil du temps), que vous lui mettiez un collier ou un harnais. Je vous invite, si votre chien tire en laisse, à vous rapprocher d'un éducateur comportementaliste pour régler ce problème.


Alors, collier ou harnais ?


Lorsque le chien passe le plus clair de son temps en liberté, il est plus intéressant de ne lui mettre qu'un collier : plus léger, moins encombrant, plus rapide à mettre, et permet d'accrocher une médaille avec vos coordonnées.


Dès lors que vous attachez votre chien, en laisse mais aussi en longe, l'usage du harnais est vraiment recommandé : la pression étant répartie sur une plus grande surface, les dégâts ostéopathiques seront moins forts.

A l'inverse, avec un collier, la pression est concentrée sur une petite surface, provoquant des atteintes articulaires sur les cervicales, mais aussi au niveau de la trachée, de l'oesophage, des systèmes artériels/veineux et aussi nerveux de la zone.


En ce qui concerne les animaux en croissance, il est encore plus primordial de choisir la solution la moins traumatique pour le corps. Les chiots ne savent pas encore marcher en laisse, ils tirent régulièrement pour répondre aux nombreux stimuli du monde qui les entoure. S'ils sont équipés d'un collier, ces pressions répétées et/ou continues vont immanquablement provoquer des dégâts.

Je préconise très vivement l'utilisation d'un harnais, évidemment adapté, pour limiter les atteintes ostéopathiques qui pourraient nuire au bon développement de votre animal.

Ce harnais devra être donc régulièrement réadapté afin de suivre la croissance de votre chiot.


  • Si vous choisissez un collier, préférez-en un large et ne le serrez pas trop. Cela peut paraitre évident mais il est important de le préciser.


  • Si vous choisissez un harnais, il faut alors prendre en considération que chaque chien est différent, que les morphologies des chiens sont très variées et ainsi trouver un harnais adapté au votre ne sera pas nécessairement une tache facile !


L'idéal est de trouver un harnais avec un maximum de points de réglages, qui doivent être symétriques, afin de pouvoir l'adapter au mieux à votre chien.


Il faut absolument que le harnais permette aux articulations de fonctionner correctement : l'épaule et le coude doivent être bien dégagés :



Attention aux harnais "anti traction", aussi appelés harnais norvégiens, avec une sangle transversale qui bloquent les épaules et appuient sur la trachée :

Pour les réglages :

- La partie haute du harnais arrive au garrot (attache du cou au thorax)

- La partie autour du cou ne gêne pas les épaules, ni la trachée (respiration)

- La partie autour du thorax se trouve à 2 doigts du coude

- La partie sous le ventre doit reposer sur le sternum : c'est l'os sur lequel s'attache les côtes. Vous pouvez le sentir facilement, il débute devant au niveau du poitrail, et termine sous le ventre de votre chien, vous pouvez faire glisser vos doigts le long de la dernière côte pour le trouver. La sangle qui sera en contact avec le sternum doit avoir la même longueur que ce dernier.

- Le harnais doit être ajusté, pas trop serré mais pas trop lâche non plus ! Un harnais mal adapté causera des frottements, douleurs et blocages ostéopathiques, qu'il soit trop grand ou trop petit.




De manière générale, je préfère les harnais en Y devant comme le harnais rose sur la première photo. Il permet de bien répartir les zones de contact et de tension au niveau du poitrail.


En ce qui concerne les activités telles que le canicross, Cani VTT, etc. il existe des harnais de traction étudiés pour ces disciplines.


Si vous remarquez que votre chien rechigne à venir pour enfiler son harnais lorsque vous lui proposez de sortir, il y a de fortes chances pour que son harnais ne soit pas adapté et qu'il redoute les pressions et frottements qui y sont liés.


Parfois, le harnais est adapté mais des dysfonctions ostéopathiques aux endroits de passages des sangles du harnais (cervicales basses, garrot, côtes, sternum) peuvent provoquer une gêne : un contrôle ostéo est donc le bienvenu.


Enfin, certains chiens n'aiment pas enfiler le harnais par la tête. Certaines marques proposent des alternatives de harnais à enfiler par les pattes, ou de sangle autour du cou afin d'agrandir le passage de la tête.


N'hésitez pas à faire contrôler votre harnais par votre ostéopathe lors de la consultation de votre chien !


PS : les conseils indiqués dans cet article s'appliquent aussi à nos amis les chats... Évitez les harnais très fins vendus en supermarché, préférez un harnais plus large, en Y devant aussi afin de gêner le moins possible les mouvements !




300 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout